Association des Descendants de Chouans et Vendéens

Guy Marie Charles de Robecq, comte de Pallière, seigneur de Meslien

Guy Marie Charles de Robecq fut baptisé le 26 juin 1756 à Morlaix St Mélaine (29).


Il est le fils de Charles de Robecq ,comte de Pallière, seigneur de Meslien, né à Cléguer (56), le 30 juillet 1715, décédé au même endroit le 20 septembre 1781 à Morlaix St Mélaine (29), marié à Morlaix, le 1er septembre 1751 avec Marie Aimée de Kersaintgilly de Saint Gilles, née à Morlaix St Mélaine (29), le 10 janvier 1730, décédée à Cléguer (56), le 6 janvier 1811.


Il se maria le 3 octobre 1780 à Morlaix St Mélaine (29) avec Marie Anne Le Grand de Camdour, inhumée le 13 février 1790 à Cléguer Meslien (56).

 

Assiette 18ème aux armes ROBECQ – LG de CAMDOUR


Elle est la fille de Louis Le Grand de Camdour, baptisé le 12 juillet 1705 à Morlaix St Mélaine (29), conseiller secrétaire du Roi, trésorier, receveur et payeur près le parlement de Bretagne à Rennes,marié le 1er avril 1742 à Mexico avec Marie josèphe de los Rios, décédée le 22 septembre 1762 à Cadix.


Il fit construire le château de Meslien en 1783.

 

Château de Meslien, Clergé (56)Château de Meslien, Cléguer (56)

 

Officier de dragons, il émigra à la révolution et participa au débarquement de Quiberon à l’issue duquel il fut fait prisonnier. Malgré les promesses de clémence de Hoche, il fut condamné par le tribunal d’Auray et fusillé le 30 juillet 1795 (*). Dernier du nom, il laissa deux filles qui furent élevées par leur grand-mère de Kersaintgilly.


206 royalistes sont exécutés dans les marais de Kerzo, actuel champ des martyrs à Brech. Les corps sont à peine ensevelis, et les ossements remontent rapidement à la surface. Grâce à une souscription, la construction d’un mausolée à la Chartreuse d’Auray est entamée en 1823 en mémoire des victimes de Quiberon.

 

Sources bibliographiques
- « La Chartreuse d’Auray » par le R.P Le Clech – 1931 ( page 190), 
- «  Les vrais martyrs de Quiberon 1795 » par le chanoine Le Garrec – Vannes 1935 (page 26),
- « Quiberon » par Jean-Philippe de Champagnac – 1989 (pages 287 et 347).

 

Nobiliaire et Armorial de Bretagne – vol 3 par Pol Potier de Courcy. (extrait) :
ROBECQ (orig. d’Italie), sr de Pallière, — de Mélien, par. de Cléguer.
Maint, par arrêt du parl. de 1781, neuf gén., ress. d’Hennebont (Etats 1786).
D’argent au lion de gueules, tenant de sa patte droite une étoile à huit rais de même.
 La famille de Robecq (alias Robecchi) est une famille originaire d’Italie arrivée en France avec Marie de Médicis. Le premier d’entre-eux : Jacques Antoine de Robecq, comte de Pallière, baptisé le 14 novembre 1600 à Milan St Barthélémy, marié le 22 mars 1629 à Paris, mort en 1699 à Paris. Gentilhomme ordinaire du Roi, maître d’hôtel par quartier de la reine Marie Thérèse, naturalisé en 1644. Cette famille est alliée aux Bouvens, Cléguennec, Kermerc’hou, kersaintgilly, Le Grand et Huon de Kermadec. Cette famille s’est éteinte en la personne de Guy-Marie-Charles de Robecq, fusillé à Quiberon.